Nouvelles technologies

Le plus grand salon du monde

Le Consumer Electronics Show a volé la vedette cette semaine aux casinos. Entre inquiétudes sur la vie privée, urgence écologique et fatigue consumériste, peut-on encore s’enthousiasmer pour un avenir 100% connecté ? Le plus grand salon du monde, consacré aux nouvelles technologies se déroulait à Las Vegas. les produits présentés sont de véritables paris impossibles. Au salon de l’électronique de Las Vegas sont présentés en avant-première les produits « high-tech » de demain. Les choses sont elles toutes bonnes à connaitre ?, à vous de voir.

Consumer Electronics Show

A Las Végas, c’est une véritable présentation de nouveautés et d’idées pour les plus passionnés, en la matière, des consommateurs. C’est le véritable rendez-vous, avec ces  4 000 exposants, 175 000 professionnels pour  6 400 journalistes. Le 8 K des écrans sera présent comme, bien sure la 5 G et il y a d’autres innovations.

Même si la thématique est respectée, Samsung pèse un poids important avec un stand gigantesque par rapport à une start up exposant sur un stand de deux mètres, mais quelle importance ?

A souligner sur le stand français Faurecia : Nicolas Pérognier  dit : précise qu’un  marché est en évolution. On en est à la phase juste avant celle du véhicule autonome et indépendant, qui semble encore complexe à réaliser. « Tous les nouveaux véhicules vont devenir connectés. Les usagers qui sont habitués à utiliser leur téléphone mobile, à profiter d’upgrades réguliers et d’applications, ne veulent plus s’acheter un véhicule qui restera le même de son achat jusqu’à 10 ou 20 ans plus tard. Ce qu’on propose ici, c’est la capacité d’apporter de nouveaux services dans le temps et dans l’usage du véhicule, des systèmes upgrades. Une voiture qui va évoluer tout simplement comme mon téléphone mobile évolue. » Nicolas Pégorier décrit le fonctionnement des sièges d’un véhicule réagissant et s’adaptant aux émotions du conducteur ou du passager. Ce dispositif haptique est une technologie omniprésente et particulièrement aboutie sur ce salon. Il permet aux utilisateurs de manipuler des objets dans un environnement virtuel avec un ressenti tactile.

L’internet of things, l’internet des objets est en Chine

La  délégation chinoise diminue. Thomas Serval, DG de CareOs, nous explique : « Cela n’a strictement rien à voir avec les menaces économiques de Donald Trump contre la Chine. Non. Ce n’est tout simplement que comme tout l’IoT (l’internet of things, l’internet des objets) est chez eux, ils n’ont juste plus besoin de venir ici et ils s’occupent de tout. » Alors, ce sont les exposants du salon qui devront bientôt aller en Chine ?.

Et quoi en plus ?

un casier à crustacés connecté.

Fonctionnement du casier connecté

BodyO est une caisse détectant l’humeur, voire l’état de santé de la personne et donne des conseils de vie.

L’Intelligence Artificielle prend toute sa place dans le salon. Cette intelligence artificielle nous semble encore un peu floue…. Kirrk propose une solution pour faciliter la location de voitures, la vieille Maison Berger conjugue ses parfums à un nouvel art de vivre connecté. Et au final, on découvre CareMitou : une litière connectée qui récolte, trie et analyse les urines de son chat.

L’IA sera-t-elle notre salut comme veut le croire la Silicon Valley ?

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *