Nouvelles technologies

L’intelligence artificielle n’est pas réservée au domaine de la santé. Elle concerne toute notre vie. Elle peut déjà être mise en application peut , seulement, correspondre à un futur plus ou moins lointain.

Votre application mobile

De l’Arche de Noé biblique à l’Arche de Noé digitale

Vous vous rappelez, certainement, de l’extrait de la Bible consacré à l’Arche de Noé. Sur l’ordre de Dieu, Noé construit un grand bateau pour se sauver lui-même ainsi que sa famille et toutes les espèces animales, d’un déluge sur le point d’arriver. Là, nous voyons que la préservation permet de mettre à l’abri du danger des êtres humains et animaux. Noé a la charge de sauvegarder des êtres vivants.  

Les hommes n’ont certainement pas arrêté, depuis la nuit des temps de préserver ce qui leur paraissait important. En 1876 déjà, des humains avaient enfermé des données considérées comme précieuses.

Vous avez dit digital ?

L’Arctic World Archive (AWA) a construit une Arche de Noé digitale, sous l’île gelée de Spitzberg en pleine Arctique. C’est à plus de 120 mètres de profondeur sous les collines glacées norvégiennes que sont stockées une impressionnante collection d’objets numériques et informations du monde entier. Elle abrite des manuscrits de la bibliothèque du Vatican, des données de l’Unicef, des histoires politiques, des chefs-d’œuvre de différentes époques, des secrets scientifiques et de véritables trésors culturels. Elle protège, également, la réserve mondiale de semences de plus d’un million de graines du Svalbard, archipel de la Norvège situé dans l’océan Arctique. C’est un véritable Bunker, de 15 pays qui contribuent à cette sauvegarde.

L’archivage

L’objectif est de conserver le savoir de l’humanité pour les générations futures et peut-être aussi de commercialiser une connaissance de sauvegarde, n’oublions pas que l’Homme à toujours été à la recherche de l’éternité.

La société Piql numérise les précieuses données sur des bobines, vous comprendrez que la technique de numérisation reste secrète. Nous savons qu’elles sont protégées dans ce que l’on appelle des PiqlBox. Ces PiqlBox sont en principe indestructibles puisqu’elles peuvent résister à des pulsations électromagnétiques, à des radiations nucléaires et surtout à une température de -197° Celsius.

Et vous ?

Si vous souhaitez préserver des données de façon pérenne, l’abri des catastrophes naturelles, Chez AWA, est-ce possible ?

Vous pouvez, essayez de contacter Piql.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *