Questions de santé publique

Ce qu’il faut savoir sur le port du masque

De nombreux médecins généralistes donnent l’alerte sur les pathologies actuellement rencontrées en cabinet dues au port du masque. Le port du masque à l’école pendant toute la journée à partir de 11 ans est montré du doigt.

Le port du masque semble engendrer des pathologies

Bronchites, Conjonctivites, Furonculoses, Herpès labiaux, Impétigo, Staphylococcies sur les lèvres et les joues, Streptocoques.

Il peut apparaitre des allergies cutanées dues au frottement du masque et les irritations aux oreilles dues aux élastiques.

Le port du masque entraine une diminution du taux de 19 % d’oxygène lors d’une inspiration, entraînant un rendement moindre au niveau du cerveau. Ce qui entraine, également, la diminution des défenses immunitaires. Il augmente, donc, de 25 % la concentration de CO2 lors des échanges gazeux dans les poumons.

Ce filtre, le masque, réinjecte en circuit fermé les charges virales et bactériologiques risquant des infections ORL et pulmonaires. Nous savons tous que dans les pays chauds et humides les maladies infectieuses prolifèrent.

Revenons au port du masque.

Il faut savoir, des gouttelettes de salives ou de sécrétions des voies aériennes émises par la toux, la parole et l’éternuement peuvent être des véhicules du COVID19. Pour le lavage des mains ce qui me semble primordial, la transmission manuportée est fréquemment fait par le contact direct mais également par des surfaces et objets souillés. Le port du masque devient alors un élément de barrière contre la salive et les sécrétions. Le port du masque protège celui qui le porte contre l’inhalation des agents infectieux par voies transmissibles.

Deux témoignages apportés sur le port du masque:

Christine évoque la solidarité,

C’est une question de solidarité de porter un masque dès que l’on sort de chez soi. Il est complètement normal d’imposer le port du masque tant que le virus circule, ne pas en porter est égoïste et individualiste… Ce qui est malheureusement le cas de beaucoup de personnes .

Sophie argumente son choix

D’une part parce que la plupart des gens ne sont pas formés à l’utilisation du masque et se trouvent par conséquent exposés, d’autre part parce qu’il donne une fausse impression de protection qui fait que les gestes barrières en sont vite oubliés… ».

Quelle conclusion ?

Alors cet article n’a surtout pas la prétention de vous suggérer le type de masque à utiliser ou à juger le pour ou contre du port du masque. Dans ce domaine je serais prudent comme, d’ailleurs, à notre époque soyons prudent. Comme j’ai pu le dire en préambule chacun doit se faire son opinion en s’aidant de son libre arbitre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *