Questions de santé publique

Encore les masques

La polémique pour ou contre les masques ne cesse pas de grandir. Oui ils sont obligatoires mais certainement pas gratuits pour tous.

Ma vie, mes souhaits, une application pour rassurer nos proches, assurer notre liberté

Cependant, il y a des exceptions, la gratuité existe quand même, mais pas pour tous. Effectivement, les personnes les plus modestes comme les plus vulnérables peuvent obtenir des masques gratuits. Dans le cadre professionnel, les agents de la santé et de la fonction publique peuvent bénéficier de cette protection.

La déclaration du ministre de la Santé, Olivier Véran était claire « La France ne laissera pas des personnes dans l’impossibilité de s’équiper en masques ».

D’après le service-public.fr les bénéficiaires peuvent être nombreux.

Alors qui ?

Alors qui ? :
  • les personnes bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire (CSS) ou de l’aide médicale de l’État (AME) ont reçu des masques par la poste à la fin du mois de juillet,
  • les personnes vulnérables susceptibles de développer les formes graves de Covid-19 peuvent s’en procurer en pharmacie sur prescription médicale ,
  • les personnes atteintes du virus Covid-19 sur prescription médicale,
  • les personnes identifiées comme personnes contact.
Et dans le travail, quels sont les bénéficiaires d’une distribution de masques ?

  • Les salariés et les agents de la fonction publique : les masques sont fournis par leurs employeurs pour la durée de leur temps de travail. Ceux-ci sont à la charge de l’employeur en tant qu’équipement de protection individuelle dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.
  • Les professionnels des secteurs sanitaires et médico-sociaux : les masques sont fournis par l’État (jusqu’à la semaine du 28 septembre 2020) :
    • médecins, chirurgiens-dentistes, biologistes médicaux, sages-femmes, infirmiers, professionnels en charge des tests PCR ,
    • pharmaciens, masseurs-kinésithérapeutes, manipulateurs en électroradiologie médicale, physiciens médicaux, préparateurs en pharmacie, techniciens de laboratoire de biologie médicale,
    • audioprothésistes, diététiciens, ergothérapeutes, opticiens-lunetiers, orthophonistes, orthoptistes, pédicures-podologues, prothésistes et orthésistes, psychomotriciens, chiropracteurs, ostéopathes, psychologues,
    • salariés de l’aide à domicile,
    • accueillants familiaux,
    • prestataires de services et distributeurs de matériels (PSDM).

Circulaire relative à la prise en compte dans la fonction publique de l’État de l’évolution de l’épidémie de covid-19

Alors nous faudra-t-il vivre tout notre vie avec un masque ?

Ma vie, mes souhaits, une application pour rassurer nos proches, assurer notre liberté

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *