Questions de santé publique

Coronavirus, paracétamol, ibuprofène et aspirine

Avec le coronavirus les règles d’achat du paracétamol, des anti inflammatoire non stéroïdiens et de l’aspirine changent.

D’abord qu’entend on par paracétamol ?

Le paracétamol c’est ce médicament que nous avons tous pris un jour, pour un mal de tête, une fièvre, une douleur.

Comme spécialités contenant du paracétamol, parmi les plus connues

le dafalgan, l’efferalgan, le géluprane, etc.

Il en existe de très nombreuses.

Et attention, nous avons également des associations.

Efferalgan codiéiné, codoliprane, Ixprim, etc.


Arrêté du 17 mars 2020 complétant l’arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19

Que sont les Anti Inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS) ?

Là aussi ce sont des “antidouleurs”, appelés aussi antalgiques. Ils sont particulièrement efficaces dans les douleurs dentaires, les douleurs du dos.

Comme le paracétamol, ils sont utilisés régulièrement sans prescription pour des migraines, de la fièvre, des douleurs musculaires, etc.

Parmi eux on retrouve, l’ibuprofène et toutes les spécialités qui en contiennent.

L’advil, très utilisé en sirop chez l’enfant, le nurofène, et toutes les formes dérinés, comme les pommades, gel, comprimés, gélules, etc.

le kétoprofène, avec le profenid très connu, et bien d’autres encore.

Et l’aspirine

Lui aussi est un antidouleur, antalgique, utilisé en particulier à forte dose pour les douleurs rhumatismales, mais également dans certains traitements en cardiologie.

Tous ces médicaments se retrouvent dans nos pharmacies familiales. Et sont pris en automédication.

Alors qu’est-ce qui change ?

Dans le contexte d’épidémie, leur délivrance change.

Ce changement a été validé par un arrêté de loi publié le 18 mars.

Auparavant ils étaient en accès libre, en particulier sur internet.

Mis à part pour certains antiinflammatoires.

Aujourd’hui leur vente est limitée.

Par internet la vente de ces trois produits est interdite.

Cette règle est vraie jusqu’au 31 mai 2020.

Pour le paracétamol en plus

deux boîtes par personne déclarant une fièvre ou des douleurs.

Sans ces symptômes seule une boîte sera vendue.

La vente de ces boîtes est inscrite sur votre dossier pharmaceutique.

Nous en profitons pour rappeler à tous que le paracétamol est toxique pour le foie.

Ne pas prendre plus de 4 g de paracétamol dans la journée.

Cette dose est à réduire en cas de problèmes hépatiques, ou d’âge avancé.

La mauvaise utilisation du paracétamol est la 1re cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse en France.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *