Questions de santé publique

Attention à nos plantes !

Halte aux idées reçues : la nature n’est pas toujours sans danger.

Beaucoup de plantes peuvent provoquer une allergie.

Et ceci quel que soit le lieu où elles vivent.

Dans nos appartements, dans nos jardins, dans la forêt, dans les friches ou tout autre biotope.

Un modeste croton lui aussi allergisant !

En bref nous pouvons rencontrer des plantes agressives partout.

Les allergies provoquées par les plantes sont de nature diverses : cutanées, pulmonaires…

Nous évoquerons dans cet article, uniquement la toxicité cutanée, dermique des plantes.

Si vous voulez écouter l’article, cliquez sur la photo, accédez à notre chaîne

La plus connue c’est bien sûr l’ortie.

L’ortie c’est comme une seringue hypodermique (seringue classique) qui injecte de l’acide formique sous la peau….

Ça fait mal ! Et c’est normal.

Un moyen de soulager est de mettre la peau sous de l’eau froide.

Les vulgaires borraginacées présentes sur tous nos talus ont des poils urticants ; ce ne sont pas les aiguilles de l’ortie ; mais cela pique et peut irriter. Comme exemple la bourrache officinale.

Le latex, le “lait” de la plante peut avoir des propriétés irritantes

C’est le cas du croton

Il existe des plantes dites

photo sensibilisantes ou photo toxiques.

Les photos suivantes montrent la grande berce du Caucase, présente dans les champs, les friches.

Elle est responsable de réactions phototoxiques parfois très impressionnantes.

Suite à une baignade ou par simple trempage dans de l’eau, en présence de soleil, on s’allonge dans l’herbe, nos enfants jouent dans les herbe.

Et pam, c’est la catastrophe !

Plante + eau + soleil

= photo allergie

Les lésions provoquées par la grande berce du caucase….

Les substances responsables de ces réactions se retrouvent dans d’autres plantes.

Certaines sont utilisées en parfumerie comme le bergamotier. Il donne la bergamote bien connue. c’est elle qui au soleil peut provoquer une photosensibilisation.

Quelques conseils en cas de lésions :

Prenez des photos : cela servira si vous consultez alors que les lésions ont disparu.

Contacter un centre antipoison. Il connaît bien ces problèmes.

Consulter un médecin.

Pour en savoir plus cliquer sur l’image et bonne lecture….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *