Questions de santé publique

Connaitre les signes d’alcoolisme aigu

Nous entendons, souvent, c’est les autres qui ont un problème avec l’alcool. L’excès d’alcool est beaucoup plus sournois que l’on pense, il peut devenir une dépendance silencieuse car l’alcool est une drogue et l’accoutumance s’installe progressivement. Il est possible de trouver de l’alcool à peu près partout et même s’il est indiqué qu’il faut en consommer avec modération attention car une trop grande quantité peut causer de graves dommages au corps. L’alcool est une drogue psycoactive c’est-à -dire qu’elle modifie l’activité mentale, les sensations et le comportement. Elle provoque des effets somatiques.

La dangerosité

Lors d’une consommation importante d’alcool, les conséquences peuvent être très dangereuses. Le corps ne va pas être en capacité de digérer  dans un temps réduit. Le foie n’a pas le temps de filtrer le sang et donc d’éliminer les toxines provoquées. Cette consommation peut déclencher une intoxication dite légère, elle est associée à l’état d’ivresse. Il y a, également, l’intoxication aiguë ou là les zone du cerveau sont atteintes et notamment la zone des fonctions vitales comme la respiration, la fréquence cardiaque. Cela peut aller de lésions graves à la mort cérébrale.

Les Symptomes

Il est important de connaitre les symptômes de l’alcoolisme aigu tant pour vous que pour vos proches.
manque de coordination
étourdissements
nausées et vomissements
absence de réflexe nauséeux
respiration difficile
confusion, puis sommeil comateux
baisse de la température
convulsions
rythme cardiaque lent
perte de conscience
Une personne, fortement, alcoolisée peut être en perte de conscience. Il convient de la mettre la personne sur le côté afin d’éviter, en cas de vomissements l’étouffement. Il est impératif d’appeler les secours.

Les effets

Les effets lors de la consommation abusive de l’alcool varient en fonction de chacun. La personne peut devenir euphorique, avoir une sensation de bien-être ou d’apaisement, cela reste dans le domaine du ressenti. Des sensations de stimulants peuvent apparaitre, la disparition de fatigue, une indifférence à la douleur ou bien encore une toute-puissance. Il est à craindre des amplifications des sensations en tout état de cause cela déclenche des distorsions de la réalité.
Il y a autant d’occasions que de manières de boire : un peu, beaucoup, exagérément, de temps en temps, régulièrement. Boire tous les jours est une habitude. Sans être jamais ivre, le danger nous guide peut-être.   Alors ou en êtes-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *