Personne de confiance,  Questions de santé publique

Ma personne de confiance

Qu’est-ce que ma personne de confiance ?

C’est quelqu’un que je vais choisir

Pour choisir, je dois avoir 18 ans ou plus.

Et pour pouvoir choisir, le mieux, est de comprendre à quoi sert ma personne de confiance.

Donc quel est le rôle de ma personne de confiance ?

En réalité il existe deux grands rôles.

Mais pour résumer, ma personne de confiance c’est celui ou celle qui m’aide au cours de ma vie de patient.

Quel est le premier rôle de ma personne de confiance ?

Imaginons qu’un jour j’aille en Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) ; c’est-à-dire en maison de retraite.

Si je le veux, je peux me faire assister pour ma vie au sein de ma maison de retraite par une personne de confiance.

Ma personne de confiance m’accompagne dans les moments où l’on m’explique tous les papiers que je dois remplir avec la maison de retraite.

Et dans ce cas, ma personne de confiance m’aide dans mes démarches administratives.

Aussi, elle m’aide à connaître mes droits.

Bien sûr, je le fais si j’en ai l’envie et le besoin.

Quel est le deuxième rôle de ma personne de confiance ?

Si un jour, pour des raisons de santé, j’ai besoin d’aller dans un hôpital ma personne de confiance peut aussi m’aider dans mes démarches.

Je peux demander à ce qu’elle soit là, lors de mes consultations médicales. Elle peut poser des questions si je n’ose pas le faire.

Elle peut également voir mon dossier médical. Bien sûr avec mon autorisation.

Et si un jour je ne peux plus parler, ma personne de confiance sera ma voix. Elle sera la personne qui parlera avec mes médecins.

Et si j’ai décidé ce que je veux pour moi en fin de vie, elle fera appliquer ce que je souhaite pour moi.

En résumé, ma personne de confiance est un soutien dans mon chemin de santé.

Elle m’aide activement dans mes choix.

Elle porte mes volontés si je ne peux plus parler.

Alors combien de personne de confiance dois-je avoir ?

Une ou deux selon mon choix.

Si je veux, je peux avoir une personne qui m’accompagne dans la maison de retraite.

Et je peux avoir une deuxième personne pour l’hôpital.

Ou bien, je choisis d’avoir une seule personne de confiance pour les deux cas.

Suis-je obligé d’avoir une personne de confiance ?

NON

Mais c’est un droit depuis 2002.

En aucun cas, CE N’EST OBLIGATOIRE. JE LE DECIDE.

Alors comment choisir ma personne de confiance, mes personnes de confiance ?

Déjà qui peut être personne de confiance ?

Tout le monde.

SAUF les personnes de moins de 18 ans ou les personnes ayant une condamnation.

Est-ce que ma personne de confiance est quelqu’un de ma famille ?

Pourquoi pas ?

Un enfant, le conjoint, la conjointe. Oui bien sûr mais pas obligatoirement.

Ma personne de confiance peut être un ami, un voisin.

JE DOIS AVOIR CONFIANCE EN LUI, EN ELLE.

Par contre mon voisin de chambre d’hospitalisation ne peut pas être ma personne de confiance.

Et la personne que je désigne est-elle obligée d’accepter ?

NON.

Elle doit être prévenue et donner son accord.

C’EST INDISPENSABLE.

Ma personne de confiance peut-elle avoir un autre rôle ?

OUI.

Elle peut conserver mes directives anticipées.

Je peux donner accès à ma personne de confiance à mon dossier médical. Pour cela je lui fais une procuration.

Dans le cas où mon état de santé s’aggrave ; ma personne de confiance peut demander la mise en place d’une sédation profonde. Cette demande se fait auprès de l’équipe médicale.

C’est moi qui choisit.

En bref, ma personne de confiance est le relais, l’intermédiaire précieux entre moi qui suis le patient, l’équipe médicale et soignante et éventuellement la famille et les proches.

Selon la loi, le témoignage de la personne de confiance prévaut sur tout autre témoignage.

Pour en savoir plus cliquez sur l’image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *